Concentré naturel de beauté

Vieillissement de la peau 

La peau, comme tout organe, est soumise au vieillissement. Vieillissement intrinsèque, génétiquement programmé, et extrinsèque sous l’influence des nombreux facteurs environnementaux et du mode de vie.

Vieillissement intrinsèque 

Avec l’âge, les cellules de la peau perdent progressivement en activité et le fonctionnement de la peau se modifie. Ainsi, de manière simplifiée:

  • Les cellules se renouvellent moins vite, les kératinocytes de l’épiderme produisent moins de NMF et de lipides, réduisant l’hydratation superficielle. Elles vont ensuite s’accumuler en surface et s’éliminer (desquamer) moins efficacement : le teint devient terne, la peau sèche et rugueuse.
  • La sécrétion des glandes sébacées et sudorales diminue, générant un film hydrolipidique appauvri accentuant la déshydratation superficielle, la peau tiraille, elle est moins souple.
  • Le renouvellement moindre et de moins bonne qualité des glycoaminoglycanes, dont l’acide hyaluronique et leur dégradation accrue par le stress oxydatif génèrent une baisse d’hydratation du derme et donc de l’épiderme. La peau s’affine, se flétrit, les rides apparaissent.
  • On observe au niveau du derme une diminution des fibres de collagène et d’élastine, une désorganisation et une dégradation accrue de celles-ci. La peau perd en élasticité et en fermeté, les rides se creusent.

Affinée, moins bien hydratée, la peau est moins souple, la protection superficielle face aux agressions extérieures est moins efficace.

Vieillissement extrinsèque

Il est dû aux nombreux facteurs externes tels qu’UVs, pollution, tabac, vent, stress. Responsables d’un stress oxydatif accru, ces facteurs accentuent les processus moléculaires impliqués dans le vieillissement intrinsèque. Ainsi les UVs fragilisent les cellules de la peau, le tabac accentue la dégradation des fibres et GAGs du derme et de l’épiderme, le vent et des lavages trop alcalins ou répétés dessèchent la peau en altérant le film hydrolipidique. Le pH superficiel, modifié, joue moins son rôle de défense contre les agressions infectieuses microbiennes.

Le vieillissement extrinsèque vient donc accélérer le vieillissement intrinsèque.

* Stress oxydatif : déséquilibre entre la production accrue de radicaux libres et les capacités amoindries de notre organisme pour les neutraliser. Cette « sur-production » est liée en partie à l’âge et fortement aux facteurs externes tels que rayons UV, fumée de cigarette, pollution, alcool, surmenage, etc. Les radicaux libres, molécules très réactives et instables à base d’oxygène, attaquent (par oxydation) les cellules et en particulier les cellules cutanées : lipides, protéines, GAGs.

La structure de la peau

découvrir

Barrière cutanée et hydratation

découvrir