Sans-titre-1-923x563
EPICOSM

EPICOSM

Huile végétale sèche ou grasse, quelles différences ?

Avec l’été, on se voit déjà sur la plage appliquer de l’huile sèche pour avoir l’air plus bronzé ! Du coup, c’est l’occasion de vous expliquer ce que sont des huiles sèches ! ☀️  

 

Huile végétale sèche ou grasse ?

Différents types de produits se cachent derrière le terme « huile sèche » :

  • Des huiles multi-fonctions, utilisées pour le visage, le corps ou les cheveux. Le terme est alors utilisé par les laboratoires cosmétiques pour décrire des produits finis en général composés de mélanges d’huiles, d’esters végétaux et autres ingrédients huileux qui pénètrent rapidement et ne laissent pas de sensation de gras au toucher.
  • Des huiles d’origine végétale modifiées ou fractionnées qui permettent des touchers vraiment très secs, puisqu’on a sélectionné les parties particulièrement pénétrantes des huiles végétales.
  • Et enfin, les huiles végétales « sèches », soit les huiles végétales qui ont naturellement un toucher sec, pénétrant.

On dit d’une huile végétale qu’elle est « sèche » quand elle est fluide et pénètre rapidement et plus profondément dans la peau. Elle ne laisse donc pas de sensation de gras en surface, ni d’effet brillant, elle a un « toucher sec ». Par opposition, une huile végétale grasse pénètre peu et plus lentement, elle peut laisser un fini plus gras, plus visible et brillant à la surface de la peau.

Leurs compositions

 Ces différences sont liées à la composition des huiles végétales en acides gras. Les huiles végétales à texture, ou sensation, grasse sont riches en omégas 9 (acide gras mono-insaturés), par exemple les huiles d’avocat, de rose musquée, de germe de blé, d’argan, etc. Les huiles à texture sèche sont composées, elles, majoritairement d’omégas 3 et 6 (acide gras poly-insaturés). On peut citer les huiles de chanvre, de carthame, de pépins de raisin, de jojoba, de sésame mais également de macadamia ou de noisette, ces 2 dernières étant des exceptions. En effet elles sont de texture sèches, très pénétrantes … et sont riches en omégas 9 !  

Leur pénétration dans la peau

 Ces compositions en acides gras jouent ainsi sur la fluidité des huiles végétales, les huiles sèches sont beaucoup plus fluides, moins épaisses que les huiles dites « grasses » et sont caractérisées par un gradient de pénétration cutanée : elles pénètrent plus ou moins profondément dans les différentes couches de la peau.   Ainsi, parmi les huiles grasses :

  • Les huiles d’avocat ou de germe de blé pénètrent uniquement la couche cornée superficielle,
  • les huiles d’amande douce, d’argan ou de rose musquée pénètrent elles jusqu’à l’épiderme.

Quand aux huiles sèches :

  • les huiles de macadamia* ou de tamanu pénètrent jusqu’au derme,
  • les huiles de noisette, de sésame ou encore de pépins d’abricot pénètrent, elles, jusqu’à l’hypoderme.
  • Certaines sont décrites comme atteignant la micro-circulation sanguine, par exemple l’huile de pépins de raisin.

Leurs vertus sur la peau

 Une huile végétale « grasse », plus épaisse va donc rester plutôt en surface, renforçant la couche cornée superficielle et formant un film gras superficiel. Elle va être particulièrement adaptée aux peaux sèches, dont la couche cornée manque de lipides et perd trop d’eau, se déshydrate plus vite. Une huile sèche sera elle adaptée à toutes les peaux puisque très pénétrante, et particulièrement aux peaux mixtes ou grasses, en privilégiant les huiles aux propriétés sébo-régulatrices (macadamia, noisette, jojoba, sésame ou encore pépins de raisin). Cette propriété de certaines huiles végétales est en effet importante, puisque la peau reconnait alors les acides gras apportés et les considèrent comme du sébum. Elle auto-régule de fait son « hyper-sécrétion » à la baisse ce qui limite les zones de brillance si désagréables ! Nous les utilisons beaucoup dans nos produits pour toutes ces raisons ! Si vous voulez les découvrir :

En résumé

 Un mélange de différentes huiles permet ainsi de répondre aux différents besoins de la peau :

  • la nourrir en profondeur,
  • transporter les actifs ajoutés pour qu’ils atteignent l’épiderme ou le derme,
  • et renforcer la barrière lipidique superficielle pour bien protéger et hydrater la peau.

L’association de différentes huiles de textures différentes permet en outre d’optimiser la texture du produit fini, pour des rendus différents et plus sensoriels !   Chez Epicosm, nous avons particulièrement travailler les textures de nos oléo-sérums pour :

  • avoir des finis « secs » et non brillants,
  • optimiser la pénétration des actifs jusqu’au derme pour une action anti-âge plus efficace,
  • renforcer la couche cornée et le film lipidique superficiel,
  • nourrir et hydrater la peau,
  • avoir une sensorialité unique !

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Partager sur whatsapp
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais